La soprano Laure Delcampe débute ses études musicales par le piano. Au Conservatoire Royal de Bruxelles, elle obtient son diplôme supérieur de chant dans la classe de Jules Bastin. Elle poursuit sa formation vocale auprès d'Elena Nentwig puis de Michelle Wegwart. Elle suit également les Masterclass de Walter Berry, Mitsuko Shirai et Hartmut Höll. Demi-finaliste du Concours Musical international Reine Elisabeth de Belgique et du concours des Voix Nouvelles, Lauréate de La Fondation belge de la Vocation, elle remporte le Concours des Voix d'Or en opéra (« Voix d'or ») et le Second Prix en mélodie (1998).

Parmi les rôles qu'elle incarne en France et en Belgique: Naïade dans Ariadne auf Naxos de Richard Strauss (Opéra de Metz), Papagena dans Die Zauberflöte (Opéra d'Avignon), 4° Magd dans Elektra (sous la direction de David Klajner, dans la mise en scène de Stéphane Braunschweig, Opéra National du Rhin), Héro dans Béatrice et Bénédict (Festival Berlioz avec la Philharmonie de Lorraine sous la direction de Jacques Houtmann),... à L'Opéra Royal de Wallonie, Azema dans Semiramide sous la direction d'Alberto Zedda, Frasquita dans Carmen, Jeannette dans Les Noces de Jeannette de Victor Massé, Coraline dans Le Toréador de Adolphe Adam, Mrs P dans L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau de Michael Nyman, Nina dans L'hygiène de l'assassin de Daniel Schell, le rôle titre dans La Fille de Madame Angot, Blonde dans Die Entführung aus dem Serail, Olympia dans Les Contes d'Hoffmann,... à la Monnaie, le Feu dans l'Enfant et les Sortilèges dirigé par Marcello Viotti et Il Paggio dans Ballata de Luca Francesconi, en création mondiale, sous la direction de Kasushi Ono dans la mise en scène de Achim Freyer.

Elle chante le répertoire baroque (Bach, Rameau, Lully, Haendel, Biber, Vivaldi, Pergolese,...) sous la direction de Philippe Pierlot, Patrick Cohën-Akenine, Jean Tubéry, avec l'Ensemble NeoBarock ( Forum für Alte Musik Köln), Les Agrémens,.. Son répertoire de concerts comprend notamment la Messe en ut, Exsultate Jubilate, le Requiem de Mozart, ce dernier sous la direction de Louis Langrée, Ein deutsches Requiem de Brahms, Le Roi David de Honegger, Stabat Mater de Haydn,...

En 2003, avec L'Orchestre Philharmonique de Liège, sous la direction de Patrick Davin, elle crée (à la salle Phiharmonique de Liège puis au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles) et enregistre « An die Nacht » de Benoît Mernier, qu'elle chante au Festival-Présences de Radio France (Paris) sous la direction de Pascal Rophé et à Tallinn, avec l'Orchestre National d'Estonie sous la direction de Ronald Zolman. En 2008, elle participe à la création des premières pièces de l'opéra de Kris Defoort « The house of the sleeping beauties » avec L'Orchestre National de Belgique, sous la direction de Patrick Davin.

Elle affectionne tout particulièrement le répertoire de la mélodie et du lied, ainsi que celui de la musique de chambre. Partenaire régulière de l'Ensemble Oxalys depuis 2000, elle donne avec l'Ensemble des concerts en Belgique et à l'étranger (Société Philharmonique de Bilbao, Palau de La Musica Valencia, Concertgebouw Bruges,...) dans un répertoire qui comprend notamment les Chansons Madécasses et les poèmes de Mallarmé de Ravel, le 2° quatuor à cordes de Schoenberg, Chanson Perpétuelle de Chausson, mais aussi Stravinsky, de Falla, Ibert, Roussel,...et enregistre la 4° symphonie de Mahler, les Lieder op 8 de Schoenberg ( Fuga Libera), qui obtient en 2009 le Prix International "Toblacher Komponierhäuschen". Elle se produit aux côtés de la violoncelliste Marie Hallynck, de la harpiste Annie Lavoisier, des pianistes Boyan Vodenicharov, Jean-Philippe Collard-Neven, Catherine Mertens, Vladimir Sverdlov, Muhiddin Demiriz,...

En 2010, elle participe à l'enregistrement de l'intégrale des mélodies de Albert Huybrechts avec Lionel Bams (Cypres), avec qui elle est aussi invitée à donner un récital à l'Opéra de Lille. Début 2011, elle chante lors du concert « Levinas Camerata », aux côté de Michaël Levinas et de Michel Lethiec « Der Hirt auf dem Felsen » de Schubert à l'Opéra de Lille, et les Lieder op 8 de Schoenberg avec l'Ensemble Utopik aux Folles Journées de Nantes.

Laure Delcampe enseigne au Conservatoire Royal de Bruxelles, elle est invitée à donner des Master class au Festival International Music'Alp ( France) ainsi qu'au Conservatoire de Tallinn.